BONJOUR ARIETTE

ou Combien de fois je suis Nez

ou Il était une fois presque l’histoire des femmes à peu près…

Ecriture et Interprétation : Adeline Gautret

Direction/Domptage de clown : Emmanuelle Pasquier

Ariette a peur de ne pas être à la hauteur. Et comme chacun sait, les femmes ne sont jamais tout à fait assez bien… excepté la Sainte Vierge et les tops modèles.

Ariette croit tout ce qu’on lui dit, comme par exemple que manger du « Oh Oui au Chocolat » provoque l’extase… comme dans la publicité.

La voix d’Ariette porte une réflexion sur la condition des femmes, les violences qu’elles subissent et l’injonction de beauté qui leur est faite, avec la distance magique du regard du clown à la fois premier degré et complètement décalé.

Ariette s’amuse de tout et surtout du pire, parce que le pire quand on n’y prend pas garde peut ressembler à un constat froid pas très loin d’une certaine norme.

C’est ce « Petit bout de femme, femme en petits bouts » que chante Michèle Bernard et qu’illustre Ariette qui parvient à la fin du spectacle à s’accueillir, se reconnaître comme une et entière.

Sans tomber dans la mièvrerie, « Bonjour Ariette » est un message d’espoir de trouver sa puissance intérieure loin des clichés que la société nous donne en miroir, qu’on soit elle, il ou iel.

« Rêver l’obscur » comme dit Starhawk, s’approprier l’insupportable, le rêver et le transformer.

Durée du spectacle 1h
A partir de 10 ans

Bonjour Ariette sur Facebook

télécharger le dossier pdf du spectacle