PRESSE

Pouf ! Derrière un nom en forme de clin d’œil, se cachent quatre femmes, quatre personnalités aux talents indéniables, sorte de carré d’as au féminin, pour ne pas dire du féminisme.
Ensemble, elles viennent donc de créer un collectif artistique, baptisé POUF. Comme « Prod de OUf féministes » ! Ce quatuor punchy et pétillant comprend Nathalie Barbelivien, comédienne, auteure, chanteuse, et codirigeante de la compagnie Alborada (créatrice notamment de la Vit-visite), bref, une incontournable du microcosme culturel chinonais. Avec elle, on trouve Isabelle Briançon, chargée de production, Lucile Denoix, écrivaine publique, et Adeline Gautret, comédienne, clown, metteure en scène.

Le rire qui libère

Nathalie et Adeline ont déjà joué ensemble, en 2013, pour la Compagnie Alborada, dans « Entre deux », pièce imaginée à partir de courriers échangés entre un soldat et sa femme, lettres retrouvées par leur petite-fille, qui les découvre sous leur vrai jour.
Il y avait déjà des accents féministes dans cette œuvre. Le Collectif Pouf ira plus loin encore, voulant « créer et diffuser des spectacles féministes », explique Adeline. « Puis, en proposant des ateliers d’écriture et de théâtre, à la rencontre de la parole des femmes », précise Nathalie. Il est question aussi de s’ouvrir à d’autres formes d’art, via des expositions, de la danse, etc.
Formé bien avant l’éclatement de l’affaire Weinstein, le Collectif Pouf trouve une résonance forte à son combat. De quoi encourager le quatuor.
Pour ses premières sorties, Pouf propose les 8 et 9 décembre deux spectacles créés par ses membres. Le premier, « L’Ange du foyer », mêle lectures d’auteures féministes et chansons de Nathalie Barbelivien, dans un décor de cuisine, où deux femmes découvrent des livres aux mots libérateurs.
Le second, « Bonjour Ariette », créé et interprété par Adeline Gautret, met en scène un clown, dans un solo sous-titré « Il était une fois presque l’histoire des femmes à peu près »C’est le regard du clown sur notre société, sur l’injonction faite aux femmes d’être belles, sur leur rôle dans la publicité, etc.
C’est très drôle et parfois très émouvant. A la manière d’un collectif qui ne combat pas avec des armes, mais avec des mots qui font mouche, avec du rire qui libère, avec une sensibilité à fleur de peau, bref, avec du talent, beaucoup de talent.

deux dates pour deux premières

Le Collectif Pouf, jouera « L’Ange du foyer » vendredi 8 décembre, à 20 h 30, à l’ancienne école du Grand-Ballet, à Chinon. Puis, samedi 9 décembre, à 20 h 30, aussi au Grand-Ballet, la compagnie présentera
« Bonjour Ariette ».
Tarif : 10 € (16 € pour les deux soirs). Places très limitées. Réservations recommandées au 06.45.15.08.66. Pot offert après chaque spectacle.
Site sur www.collectif-pouf.fr

Patrick GOUPIL